Au Coeur De Moi

Au Coeur De Moi

Mes Profondeurs

Tout ce qui vient de l'intérieur..... Mes remises en question..... Mes doutes..... Mes certitudes....

Tout ce qui fait de moi celle que je suis...


Quand Un Souvenir En A Caché Un Autre

 

Cette chanson était une de mes préférées, voire ma préférée.

 

J'avais 24 ans je crois.

 

J'y ai associé un souvenir heureux,

 

Ou du moins j'ai réussi à me persuader que s'en était un.

 

Ma rencontre avec le père de mes enfants, 

 

Et celui qui allait faire de ma vie un enfer.

 

 

 

 

Depuis un moment déjà, depuis ces dernières années,

 

Beaucoup de compréhension sont venues m'ébranler de l'intérieur.

 

J'ai accepté l'indéniable évidence de m'être trompée de route à un moment donné,

 

J'en ai accepté les conséquences tout autant que les douleurs et souffrances que cela a engendré,

 

J'ai redressé la barre, bravé les vents et les marées pour ne pas sombrer dans le flot des regrets.

 

Parce qu'il y a des choses qu'il est impossible de regretter.

 

Mes enfants en font partie.

 

 

 

 

J'ai beau avoir viré de cap vers l'est, là où se lève le soleil,

 

 Je me rend compte pourtant que j'ai fait porter un masque à mes souvenirs, tout en les laissant à l'ouest.

 

Il sert à quoi de voguer vers la lumière quand on emporte avec soi une part d'ombre ?

 

 

 

 

Aujourd'hui tout vient de voler en éclats.

 

Le souvenir que fait remonter cette chanson vient de m'exploser à la figure.

 

Il vient de m'exploser le coeur.

 

Ce souvenir n'était que l'arbre qui cachait la forêt,

 

Durant toutes ces années.

 

 

 

 

Le voile vient d'être levé cette nuit dans un rêve.

 

J'ai compris que le souvenir de cette chanson était lié à toi.

 

Et depuis ce matin, je suis assise là, impuissante,

 

J'ai le coeur en vrac.

 

Je suis inconsolable,

 

Parce que je sais que rien ne me ramènera ce que j'ai perdu ce jour là,

 

Ce jour où je l'ai choisi lui, plutôt que toi.

 

 

 

 

Pardon, de t'avoir fait souffrir,

 

J'avais besoin de te le dire,

 

J'aurais voulu te le dire en face,

 

Mais je comprends que tu ne m'as peut être jamais pardonné,

 

Que ce hier, pour toi, est bel et bien enterré.

 

Je ne t'en veux pas, comment le pourrais-je.

 

Ma prise de conscience arrive trop tard,

 

Je ne peux qu'accepter la fatalité,

 

D'avoir perdu l'amour de ma vie,

 

Toi.

 

 

 

 

Ginette

 

 

 

 

 

 

Je vais avoir besoin d'un temps pour digérer,

Mais ces quelques lignes m'aideront peut être à tourner définitivement la page sur ce passé,

Que l'on ne rattrape jamais, même avec la meilleure des volontés.

 

Ces lignes seront mes dernières confidences que je confierai à ce blog, qui ne restera dédié qu'à de nouvelles reprises, ou pas.......

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


19/05/2021
0 Poster un commentaire

Tourner La Page

Se retrouver face à soi même n'est jamais simple,

 

Et la fuite est souvent une solution de facilité.

 

Mais la vie vous ramène toujours à devoir affronter ce que vous fuyez.

 

 

J'ai fui de nombreuses fois, pour me protéger des autres,

 

C'est du moins ce que j'ai cru,

 

Et je comprends aujourd'hui que je me suis protégée de moi même.

 

J'ai érigé des barrières autour de moi,

 

Pour m'empêcher de déborder du carcan dans lequel on m'avait enfermée.

 

M'empêchant d'être moi même.

 

 

J'ai fui ma propre identité,

 

Tellement je la trouvais minable.

 

Forcément je devais l'être.

 

C'est ce que j'ai cru à force de blessures accumulées,

 

On finit par croire qu'on le mérite.

 

 

J'ai cru à une renaissance avec mon nom de plume Gemma,

 

Qui est devenue un peu plus tard Gem, son diminutif.

 

Cette identité m'a permis de laisser déborder qui j'étais,

 

A travers l'écriture, la sensibilité, l'authenticité qui me caractérise,

 

Et puis depuis peu à travers ma voix que je vous ai fait découvrir ici, et ailleurs.

 

 

 

Gem' a contribué à la reconstruction de Gigi,

 

Doucement, lentement, sûrement,

 

En me permettant d'ouvrir petit à petit les portes sur ce moi même

 

Que je devais apprivoiser pour enfin le laisser s'envoler.

 

Ma route a été semée de doutes, de déroutes, d'incompréhension,

 

Mais surtout de beaucoup de blessures, et de souffrances,

 

Infligées par un environnement pas forcément bienveillant,

 

Aussi bien amoureux, amical, familial et professionnel.

 

Le combiné des quatre m'a mis très souvent du plomb dans l'aile,

 

Jusqu'à ce que j'arrive à les identifier,

 

Et à m'en séparer.

 

 

Il m'aura fallu plus de 20 ans.

 

 

Je me retrouve aujourd'hui sur le ring, pour le round final,

 

Gem' face à Gigi,

 

Et voilà à quelle conclusion je suis arrivée,

 

Grâce à ce second confinement qui m'impose avec lucidité

 

Que l'heure est venue pour moi d'assumer qui je suis,

 

Et qui j'ai toujours été.

 

 

Gigi s'est cachée à l'ombre de Gem',

 

Et à travers Gem', c'est pourtant la lumière de Gigi

 

Qui a toujours rayonné.

 

Si Gem' est un bout de moi même,

 

Et a contribué à me sauver de mes propres abîmes,

 

Il faut pourtant qu'elle laisse aujourd'hui Gigi reprendre toute sa place

 

Dans la lumière.

 

 

 

Tout ce qui est à venir,

 

Tout ce que je suis destinée à vivre,

 

A construire, et à partager,

 

Ne peut se faire qu'à travers celle que je suis aujourd'hui,

 

Ginette de mon vrai prénom, dont Gigi est le diminutif.

 

 

Je reste mamie Gem' pour mon petit soleil Sacha  à moins qu'il ne me rebaptise

 

Je reste Gem' pour les amis qui m'ont toujours nommé comme ça,

 

Pour Emma, mon petit ange de 2 mois, tout est dit quand nos regards se croisent.

 

Je suis Gigi pour tous ceux et celles qui m'aiment aujourd'hui pour qui je suis,

 

Et qui m'aimeront demain à travers de nouvelles rencontres.

 

 

 

Tourner la page sur ce qui était,

 

Clore le chapitre sur ce qui n'a plus lieu d'être,

 

Même si écrit à l'encre des regrets,

 

Il contient mes plus fervents espoirs.

 

Laisser le passé au passé,

 

Et sur ce qui ne pourra être, et ne sera peut être jamais.

 

 

 

 

Gigi

 

 

 

 

 


07/11/2020
0 Poster un commentaire

Mon Essentiel

En cette période difficile, j'assiste autour de moi à toute sorte de polémiques, de revendications

 

Autour de ce qui est important, essentiel.

 

Et je me sens en profond décalage avec cette société,

 

Qui s'obstine à vouloir coller une définition sur tout et n'importe quoi

 

Où chacun revendique d'avoir raison, d'avoir la connaissance.

 

Je me désole de constater que les fondamentaux sont détournés,

 

Et qu'on en arrive même à prôner une définition de l'essentiel,

 

Qui doit être commune à tous.

 

 

 

Or l'essentiel est propre à chacun.

 

Mon essentiel ne sera jamais le vôtre.

 

Il est le reflet de ce que sont mes besoins tout autant que mes aspirations.

 

J'ai l'impression de flotter dans un monde parallèle,

 

Je suis en équilibre sur un fil au milieu des horreurs qui m'entourent.

 

Et je me raccroche à ce qui est mon essentiel,

 

Pour ne pas tomber.

 

 

 

Mes enfants, dont je suis à nouveau séparée,

 

Mon petit-fils que je n'ai pas vu beaucoup grandir cette année,

 

Ma petite fille qui du haut de ses 2 mois rend sa mamie déjà tout shamallow,

 

Que je vais voir grandir par vidéos interposées.

 

Mais je n'ai pas le temps de penser, 

 

Contrairement au premier confinement, je continue d'aller travailler.

 

Pas de télétravail pour nous, du moins pour l'instant.

 

Pourtant tout peux basculer, on ne sait pas de quoi demain sera fait.

 

Alors tant que je suis au boulot, où je suis clairement à ma place,

 

Assurer à nos patients une présence, une écoute dans la continuité de leur suivi,

 

Est tout ce qui importe aujourd'hui.

 

Pourtant je navigue en milieu hostile,

 

Le virus rôde dans tous les couloirs,

 

Mais j'y suis bien.

 

Parce que mon boulot est aussi un bout de mon essentiel.

 

 

 

La tristesse, l'anxiété, la peur,

 

J'essaie de ne pas leur laisser de place,

 

Quand je rentre chez moi je me réfugie dans ma bulle loin des tumultes extérieurs,

 

Et je me concentre sur cet essentiel

 

Auquel je tiens, et qui me fais tenir.

 

 

 

Mon essentiel ne sera jamais le vôtre,

 

Parce que mon essentiel c'est toi.

 

 

 

 

 

Prenz soin de vous,

 

Je vous embrasse,

 

 

Gigi

 

 

 

 

 

 


04/11/2020
2 Poster un commentaire

Etre Tout Simplement

Aller au bout de ses rêves,

Se faire confiance, et oser,

C'est tout ce que je n'ai jamais réussi à faire,

Parce que, par peur d'être incomprise, d'être jugée, d'être ridicule, de décevoir,

J'ai préféré me limiter à une zone de confort.

La zone de confort c'est un périmètre de sécurité que l'on s'interdit finalement de franchir,

Parce qu'on a conscience que le franchir c'est forcément faire un choix,

Et affirmer ses propres convictions.

Parce qu'on a bien souvent bien plus peur de soi même que des autres...

 

Je me suis entêtée à y rester dans ma zone de confort,

Jusqu'à ce que la vie me foute un grand coup de pied aux fesses.

Des galères j'en ai eu, 

J'ai perdu des êtres chers à mon coeur très tôt,

Ma mère, mon père,

Vécu un divorce plus que douloureux,

Qui, même si rien ne se voit de l'extérieur,

A laissé des traces dans mes profondeurs.

Mais j'ai refusé de succomber à mes blessures,

Alors j'ai appris à remarcher,

A sourire surtout, à aimer;

Aimer l'autre c'est facile,

S'aimer soi même c'est plus difficile déjà,

Et laisser l'autre vous aimer,

C'est presque mission impossible.

Pourtant, je suis le feu qui de l'intérieur,

Ne demande qu'à brûler corps et âme,

Pour être la femme que je suis vraiment

Juste fidèle à son coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


24/05/2020
4 Poster un commentaire

Et Après..... La Vie Autrement

 

 

 

 

On y est, le déconfinement est proche.

Pour beaucoup la vie va reprendre son cours, comme avant, comme si rien ne s'était passé.

Pourtant, pour moi, plus rien ne sera plus comme avant.

 

Cet isolement, ce repli forcé sur moi même, a tout simplement contribué à une réflexion profonde,

Ainsi qu'à une énorme prise de conscience, non seulement de tout ce que j'ai déjà accompli,

Mais également de l'inachevé qu'il me reste à affronter, et qui n'est pas des moindres.

 

Comme une artiste peintre j'ai peaufiné le tableau, année après année,

Pour que ma vie ne soit plus un chef d'oeuvre en péril,

Avec mon pinceau j'ai remis des touches de couleurs,par ci, par là,

Pour harmoniser mon horizon.

 

J'ai fait la lumière sur beaucoup de zones d'ombres.

Cette lumière a mis en évidence toutes les chaînes, tous les boulets,

Qui continuaient à entraver mes mains, mes pieds, mais surtout mon coeur.

Les visualiser est une chose, s'en débarrasser en est une autre.

Parce que pour s'en débarrasser il faut les identifier.

 

A bord de ce voilier d'infortune,

J'ai navigué à vue, des fois même à l'aveugle,

J'ai accosté des ports de solitude,

J'ai souvent failli me noyer dans la profondeur de mes eaux troubles,

Mais si mon bateau a souvent pris l'eau, il n'a jusqu'ici jamais coulé.

Il faut croire que je ne suis pas un si mauvais capitaine.

 

J'ai largué beaucoup d'amarres ces dernières années,

Et donc brisé beaucoup de chaînes,

Mais je crois que j'ai toujours su

Que pour lever les voiles et voguer vers l'horizon d'un renouveau total,

Le nettoyage du pont ne serait pas suffisant pour amorcer ce grand voyage,

Je savais qu'il me faudrait attaquer le fond de cale

Pour ne plus mettre mon embarcation en péril,

Pour ne plus être aussi fragile.

 

Le jour est venu de nettoyer ce fond de cale,

Qui se trouve être le plus gros pan de ma vie

Que je m'apprête à laisser définitivement derrière moi.

Si je n'ai jamais pu l'envisager avant,

Aujourd'hui je sais que je suis prête,

Prête à couper ces derniers liens avec un passé qui m'a trop souvent mis du plomb dans l'aile,

Tout simplement parce que je le lui ai toujours permis.

 

Parce que mon bonheur est ailleurs que là où je suis,

Que je mérite tout autant d'y accéder, que de franchir la porte pour y arriver,

Je suis prête à aller vers cet inconnu que je craignais tant,

Et j'y vais sereine, en paix avec moi même,

Je sais qui je suis, et aujourd'hui je vais l'assumer entièrement.

 

 

La chrysalide est entrain de devenir papillon

Enfin.

 

 

 

Gem'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


08/05/2020
2 Poster un commentaire


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser